Aller au contenu principal

Le 7e Festival de l’Humain, tel le roseau

Le 7e Festival de l’Humain, tel le roseau

Ne plie pas devant les caprices de la météo (le samedi c’était la Saint-Médard...) pas plus que face aux grandes questions sociales. La fête en plus.
FESTIVAL

Pour poursuivre dans le domaine religieux, la Pentecôte commémore chez les Chrétiens la descente du Saint-Esprit sur les apôtres. On a plutôt eu affaire à une descente des nuages parfois porteurs de pluie. Ils n’étaient pourtant pas invités. On ne restera toutefois pas sur ce souvenir de ciel gris mais plutôt sur tous ces échanges derrière un verre, voire en cassant la graine dans les multiples stands militants ; les débats organisés tant sur la véritable tragédie qui affecte la santé de notre territoire que sur ce qui se passe réellement au Vénézuela et au Nicaragua ; les têtes d’affiches musicales de ce festival, Manau le samedi et les Gipsy Kings le dimanche, au cœur d’une programmation de 16 groupes sur deux jours... Et puis on ne peut occulter l’aspect politique de cette fête mise sur pied par le Parti Communiste Français. Fabien Roussel était venu l’an dernier dans la peau d’un député du Nord, il est revenu le dimanche en qualité de nouveau secrétaire national du PCF. Après un discours aussi enflammé que musclé lors du traditionnel meeting, il acceptera d’apporter son commentaire sur les résultats des Européennes dans notre commune, les meilleurs et de loin au niveau du Bassin minier pour le candidat du PCF Ian Brossat, tout en jugulant celui du RN. Le Béthunois d’origine a apprécié : « C’est la démonstration qu’ici à Avion, quand il y a des hommes et des femmes qui se battent pour faire respecter la dignité de sa population, eh bien ! au moment des élections, les gens savent qui les défend, c’est pour cela que les résultats des élections européennes ici sont importants, parce qu’ils montrent que les forces progressistes doivent et peuvent continuer à mener ces combats ensemble. C’est bien et c’est important pour l’avenir. » C’est un peu à l’image de cette manifestation, tel le roseau Avion plie mais ne rompt pas. Tout en faisant montre de son inimitable sens de la fête, populaire et plurielle.