Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Les travaux de la RN 17 au point mort, trois maires en colère



Jean-Marc Tellier, maire d’Avion, Pierre Sénéchal, maire de Givenchy en Gohelle et Jacques Larivière, maire de Vimy ont manifesté leur mécontentement concernant les travaux d’aménagements de la RN 17.
Les élus des trois communes ont déployé une banderole sur le pont des agriculteurs surplombant la RN 17 suivie d’une conférence de presse. Cette route est une des plus accidentogènes du département. On pouvait y lire « Route dangereuse que fait l’Etat ?..... ». Un premier report du projet a eu lieu du fait de l’organisation de l’Euro de football sur Lens. Les travaux devaient débuter après. L’Etat doit débloquer 26 millions d’Euros nécessaires au démarrage de la mise à 4 voies de la Rn 17 entre Vimy et Avion. Or L’Etat n’a plus donné de nouvelles et il semblerait que le projet ait été retiré de la liste des dossiers prioritaires. En réponse aux inquiétudes de Jean-Marc Tellier, la Préfète du Pas de Calais, Fabienne Bucco, a répondu que les travaux pourraient démarrer à l’été 2017 sous réserve de l’obtention des crédits nécessaires dans le cadre du budget 2017. Cette réponse n’a pas suffit à contenter les élus des trois communes qui ont décidé de faire signer une pétition auprès des populations. Cette première action symbolique ne devrait pas être la seule si les choses tardaient à bouger. Les maires réclament également des mesures d’urgence avant que les travaux démarrent comme la mise en place d’un radar et d’une signalisation appropriée.

JPEG - 251.1 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion