Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Cité SFCI, rencontre locataires-bailleurs : encore un effort !



Un rapide décompte permet de constater que les tracas des locataires de la cité SFCI n’ont jamais sombré dans l’indifférence : depuis le 10 décembre 2016 cinq réunions publiques, 3 réunions du groupe de travail et une conférence de presse ont alimenté les débats comme ont provoqué des rencontres avec le bailleur. Et c’était le cas dernièrement salle Javary pour mettre une dixième fois sur la table ce qui représente l’essence même du conflit : une régularisation des charges dont le taux d’augmentation rendrait folles de jalousie les meilleures entreprises cotées au CAC 40. Sauf que cette fois les représentants d’ICF Habitat, Eric Brylowskij le directeur d’agence en tête, s’en sont venus avec de très fortes réductions desdites charges. « Nous n’avons pas été bons dans la gestion de cette période » confessera publiquement le directeur. Ce qui explique sans doute la proposition d’une réduction de 44% du montant des charges de 2014 (soit 8722€ au lieu des 19775€ réclamés aux 63 locataires présents à l’époque) de 52% concernant l’exercice 2015 (74 locataires présents à l’époque) et de 100% pour les 1732€ de 2016.

JPEG - 86.3 ko

Ce genre de bonnes nouvelles auraient dû faire baigner l’atmosphère dans une ambiance de félicité sauf que les locataires présents n’étaient pas venus que pour écouter mais aussi comprendre. Et force est d’admettre que parfois on avait du mal à garder le cap de l’argumentation. Heureusement certains chiffres fouettent l’attention, tel le prix de l’eau chaude dont le m3 passerait de 10€50 à... 18€45. Les locataires présents encaissent d’autant plus mal cette douche froide (sic) que l’installation des panneaux solaires devait justement participer à un allègement de ce type de charge. Le bailleur se voulait rassurant en venant à la rencontre des locataires, des réductions franches de charges dans sa musette, mais certaines modalités, floues, ou des explications techniques échappant à l’auditoire ont plombé la qualité du dialogue entre ICF et ses résidents. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas digéré que certains aient reçu des courriers recommandés pour charges non payées avec signalisation à la CAF, le genre de procédure dont les suites peuvent être terribles pour les bénéficiaires. « C’est un système automatisé et bien évidemment il n’y aura pas de suite » rassurera illico le directeur. Sinon, le système de chauffage au sol est –très- loin de faire l’unanimité sur le plan de son efficacité, une société indépendante doit venir incessamment pour tester le système. Un contrat d’entretien de la VMC devrait bientôt être mis en œuvre mais l’essentiel pour Jean-Marc Tellier est que « le dialogue a repris ». Et le maire de poursuivre « le collectif va continuer de vivre. Il faut se laisser 6 mois pour faire mensuellement les relevés, on ne va pas attendre les régulations de 2018, ce ne serait pas juste. »
ICF et ses locataires ont incontestablement fait un pas vers l’autre mais il est acquis qu’il en faudra d’autres pour que leurs relations redeviennent linéaires. Encore un effort !

JPEG - 61.1 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion