Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Compteur Linky : les Avionnais entrent en résistance



JPEG - 287.2 ko

Répondre aux questions comme lever les doutes et autres inquiétudes s’agissant du compteur communiquant Linky, c’était l’objectif de la réunion publique organisée par la Municipalité. La salle du Familia remplie à ras bord a donné raison à cette initiative. ENEDIS, avec le grand courage caractérisant cette entreprise, ne répond jamais à l’invitation aux réunions publiques. Elle n’a pas dérogé à la règle, ne faisant qu’accroître la méfiance comme la défiance des usagers, mais le maire les a reçus quelques jours auparavant. Aux côtés de Jean-Marc Tellier, et Pierre Chéret, adoint, Léon Duwatez et Jean Franusiewicz, retraités EDF, étaient présents pour apporter leurs regards technique et social sur le Linky : « Avec un endettement de plus de 35 milliards, des difficultés à entretenir les centrales nucléaires correctement… on ne peut s’empêcher de se demander quelle utilité va avoir ce nouveau projet si ce n’est spolier l’usager et de remplir un peu plus les poches des actionnaires. » Suppression des postes de releveurs, de techniciens, possibilité de couper les compteurs à distance… autant de régressions auxquelles vient s’ajouter la durée de vie dérisoire du Linky (20 ans contre 30-50 ans pour les anciens compteurs). On pourrait continuer à développer le catalogue de casseroles que traîne le Linky mais la population avionnaise, au fil des questions et interventions, s’en est chargée elle-même. On retiendra le cas de ce propriétaire contacté pour l’installation d’une antenne-relais Linky sur son terrain (encore un élément qu’Enedis s’est bien gardé de communiquer). L’organisation de cette réunion avec la population a permis des échanges plus raisonnés que passionnés. Et de mettre en place des actions qui obligeront ENEDIS le maître d’œuvre à s’expliquer et à surtout justifier l’utilité de ce compteur qui va coûter la bagatelle de 5,4 milliards d’euros.
La mobilisation est lancée (voir ci-dessous) et Jean-Marc Tellier rencontrera de nouveau es représentants d’ENEDIS pour une mise au point. L’installation de ces nouveaux compteurs à Avion est prévue pour le 2e trimestre 2018.

JPEG - 306.9 ko

CE QU’IL FAUT SAVOIR

Refuser le Linky est un droit. C’est ce qu’a confirmé le matin même de cette réunion le secrétaire d’État chargé du Numérique sur France Inter. ENEDIS et ses sous-traitants utiliseront tous les éléments de langages pour vous faire croire le contraire, allant même jusqu’à l’intimidation si ce n’est pas l’abus de faiblesses (confirmés par de nombreux témoignages). N’hésitez pas à nous les signaler
Mise en place d’un collectif. La Ville a lancé le débat, c’est désormais aux Avionnais de s’engager dans l’action en constituant un collectif contre l’imposition arbitraire des compteurs Linky. Les inscriptions pour y contribuer ont lieu en mairie. Une pétition est également disponible à l’Hôtel de ville ainsi que tous les lieux publics avionnais.
Courrier de refus. A envoyer en recommandé, une lettre-type est disponible en mairie mais aussi téléchargeable sur le site ville-avion.fr (voir par ailleurs).
Attention aux démarchages ! Des fournisseurs d’électricité tels Direct Energie peuvent vous contacter afin de vous faire des offres alléchantes via le compteur Linky. Réfléchissez et informez vous bien avant toute décision. Il vous est d’ailleurs conseillé de ne pas signer les offres et autres démarchages par internet.

JPEG - 203 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion