Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


L'AFERTES sonde le "pouvoir d'agir"



Fragilité de notre système de protection sociale et des formes de solidarités, passage d’une économie régulée à un modèle néolibéral de son fonctionnement sont autant de changements qui viennent interroger la conception du travail social. L’AFERTES, le temps d’un séminaire de deux jours, a développé cette question digne d’un sujet de philo au bac : Entre développement du pouvoir d’agir et développement de l’agir au pouvoir, quelles perspectives pour le travail social de demain ? Vaste et complexe question.

JPEG - 200.3 ko

Le DPA kekséksa ?

Le Développement du Pouvoir d’Agir (DPA) qui mise sur l’idée de voir les usagers du travail social (re)devenir des sujets de participation à la vie citoyenne était en quelque sorte le fil rouge des ateliers proposés pendant ce séminaire de deux jours. Une centaine de personnes engagées dans le travail social ou encore des militants associatifs ont participé à ce rassemblement. Aussi ludique que participatif, les ateliers ont bien retenu l’attention des présents telle cette "conférence gesticulée" de Dominique Lestienne, intermittent du spectacle, illustrant cet article. Ce n’était toutefois pas non plus un séminaire synonyme de gaudriole, les travailleurs sociaux sont tout simplement conscients que leur activité pourrait très vite être en perte de sens. Et pour éviter cela, rien de tel que de se prendre en main, anticiper la casse sociale à venir et se serrer les coudes afin que l’Humain ne devienne pas un jour une simple variable d’ajustement. L’actualité confirmant toujours plus cette éventualité, l’AFERTES a eu raison de lancer cette bourse aux idées et initiatives.



Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion